Kuala Lumpur – Phuket – Bangkok : 13 jours à 17550 DH

A la rencontre de Mumbai / Bombay

Mosaïque de contrastes, la plus grande ville du continent indien fait cohabiter les villas de luxes et les bidonvilles, les temples vieux comme le monde et les gratte-ciels ultramodernes, les marchés bondés et les parcs urbains paisibles.

Avec une population estimée entre 13 et 19 millions d’habitants, bien plus en comptant ceux des quartiers périphériques, Mumbai est l’une des plus grandes agglomérations au monde. Une telle animation peut donner le vertige, et certains voyageurs s’empressent de quitter la mégalopole au plus vite. C’est dommage, car il suffit de lui offrir une chance pour que Mumbai dévoile des oasis de verdure, d’excellents restaurants, une architecture unique et bien d’autres surprises encore.

Destination : Mumbai, Inde
Nombre d’habitants : 13 millions
Situation géographique : sur l’île de Salsette, face aux côtes indiennes occidentales

Nous allons vous donner 5 bonnes raisons de vous y rendre.

1. L’île d’Éléphanta

Avant que Mumbai ne profite au 19è siècle d’une solide rénovation, la ville s’étendait sur pas moins de sept îles. Occupé depuis l’âge de pierre, l’archipel tombe tour à tour sous l’autorité des empereurs bouddhistes, des sultans et des colons européens. Un des plus beaux et plus anciens héritages de ce passé mouvementé se trouve juste en dehors de la zone portuaire, sur l’île d’Éléphanta, séparée de l’île principale surpeuplée de Salsette.

La statue d’éléphant à laquelle l’île doit son nom est aujourd’hui installée dans les jardins de Jijamata Udyaan. Dans la jungle épaisse, les visiteurs auront cependant la surprise de découvrir une série de temples érigé dans des grottes entre le 5è et le 8è siècles, ornés de piliers, d’autels et de représentations du dieu Shiva.

2. La gare Chhatrapati Shivaji Terminus

Le fastueux passé se reflète aussi dans l’architecture de bâtiments plus récents qui se dressent au cœur de la jungle urbaine. Connue parmi les locaux sous son ancien nom de gare Victoria, ou « VT », La gare ferroviaire Chhatrapati Shivaji est sans conteste l’édifice le plus photographié de Mumbai. Elle illustre l’alchimie née de la rencontre du style architectural colonial britannique avec les influences musulmanes et hindoues de la tradition architecturale indienne.

Après le départ du premier train à vapeur en 1853, il faudra encore trois décennies pour voir naitre la structure telle qu’on la connait aujourd’hui avec ses arches, ses tourelles, ses gargouilles et ses vitraux. Des efforts largement récompensés puisque le monument est inscrit depuis 2004 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

3. Mumbai côté jardin

Avec plus de 13 millions de personnes entassées les unes sur les autres, impossible d’échapper au trafic généré par les taxis qui klaxonnent, les rickshaws pétaradants et les zébus qui traversent aveuglément la route. Mais réduire Mumbai à ce chaos routier ne serait pas lui rendre justice car on y trouve un très grand nombre d’espaces verts. Le parc national Sanjay Gandhi, qui accueille entre autres des macaques, des roussettes et des léopards en liberté fait partie des plus populaires.

Les jardins suspendus Hanging Gardens sont eux aussi peuplés d’animaux sauvages, taillés avec un sécateur dans une espèce végétale locale. Vous êtes d’humeur sportive ? Rejoignez l’aire récréative d’Oval Maidan, une immense étendue d’herbe où jeunes et moins jeunes se rencontrent pour jouer au cricket. 

4. Bollywood

Mumbai est la capitale du film Bollywoodien. C’est ici que l’industrie cinématographique élabore des superproductions à une vitesse inégalée dans le reste du monde. La pléthore de salles de projection dans les rues de Mumbai dit tout sur l’amour que les Indiens portent au cinquième art. Des salles emblématiques comme Eros, Maratha Mandir et Liberty déroulent la pellicule depuis des décennies.

Grâce aux sous-titres en anglais, les films bollywoodiens tournés en hindi dont l’intrigue est souvent sentimentale sont très faciles à suivre pour les visiteurs étrangers. Les chorégraphies, les acteurs qui chantent en playback et les costumes scintillants distillent à eux seuls une bonne dose de culture locale.

5. La cuisine indienne

Mumbai est le paradis des amateurs de cuisine indienne. À pratiquement tous les coins de rue sont vendus des snacks d’apparence banale qui font exploser en bouche une palette de saveurs digne d’une création gastronomique. L’en-cas le plus populaire est ici le vada pav, des boulettes de pommes de terre frites dans la farine de pois chiches, dûment épicées et servies dans un petit pain blanc avec du chutney, de l’ail et du poivre de Cayenne.

D’autres spécialités comme le canard de Bombay (qui contre toute attente est un plat de poisson), le bhel puri (du riz soufflé accompagné de légumes frais et d’un chutney au tamarin) ainsi que le crabe à l’ail et au curry sont aussi très appréciés des locaux. Pour ceux qui sont en quête de cuisine plus raffinée, l’établissement le plus quoté de la ville : Wasabi by Morimoto fait partie grâce à ses délicieuses bouchées des 50 meilleurs restaurants d’Asie.