De l’Amour et rien que de l’Amour au Mazagan Beach El Jadida du 09 au 18/02/2018

  • Hébergement en chambre double en petit déjeuner
  • 02 enfants – 12 ans en gratuité partageant la chambre des parents
  • Transfert aéroport Mohamed V / Hôtel / aéroport Mohamed V
  • Accès gratuit des activités sportives :
  • Accès gratuit au night club
  • Accès gratuit au baby, kids & rush club

Tarifs préférentiels Privilege Voyages :

  • Chambre Double pool : 1400 DH/Nuit
  • Chambre Double Garden : 1650 DH/Nuit
  • Chambre Double Ocean : 1900 DH/Nuit
  • Chambre Double pleine océan : 2220 DH/Nuit
  • Mazagan Suite : 2600 DH

 

Informations & Réservations : Privilege Voyages

Infoline : 0522.47.20.02 – 0522.20.96.15

Mail : privilege@privilegevoyages.ma

 

Mazagan Beach Resort El Jadida en demi pension

Chambre Double vue océan : 02 adultes + 02 enfants – 12 ans à 2233 DH/Nuit

  • Hébergement en petit-déjeuner (au restaurant buffet Olives et/ou Market Place selon calendrier d’ouverture) pour 2 adultes et 2 enfants de moins de 12 ans.
  • Un diner pour 2 adultes dans nos restaurants buffets (Olives et/ou Market Place selon calendrier d’ouverture) ou un crédit de 390 MAD par adulte dans nos restaurants Morjana, Sel de Mer, La Cave, George
  • Un diner pour 2 enfants de moins de 12 ans dans nos restaurants buffet ou un « menu pour enfants » dans nos restaurants Morjana, Sel de Mer, La Cave, George
  • Boissons soft (eau plate ou pétillante + jus « nectar » ou soda + café ou thé) disponible au restaurant buffet pour 2 adultes et 2 enfants de moins de 12 ans
  • Accès gratuit à nos activités sportives et espace de bien-être tout au long du séjour : Vélo, fitness, tir à l’arc
  • Navette gratuite à heure fixe de/vers l’aéroport de Casablanca selon le planning.
  • Accès gratuit au clubs enfants: Kidz club, Rush Club et Baby club

 

Réservations et Informations : Privilege Voyages
Infoline : 05 22 47 20 02 – 05 22 20 96 15

Dépaysement assuré dans la vallée d’Ourika : Chez Mamouchtka

L’établissement Chez Mamouchthka se trouve dans la campagne marocaine, au sud de Marrakech. Il propose un hébergement climatisé, une piscine extérieure et un jardin-terrasse.

Chaque chambre de Chez Mamouchthka possède un coin salon avec une cheminée. Les chambres sont équipées d’une salle de bains privative et de la télévision par satellite.

Vous pourrez déguster une cuisine marocaine traditionnelle, servie dans le patio de l’hôtel.

Le Mamouchthka met à votre disposition un accès Wi-Fi gratuit dans les parties communes et un parking privé gratuit. Vous apprécierez faire de la randonnée dans la région.

 

Privilege Voyages Casablanca : La Griffe des Voyages d’Exception

Offre Séminaire – Fairmont Royal Palm Marrakech

Vente Flash à l’Aqua Mirage Club en all inclusive à Marrakech

Séjour du 07 au 19/01/2018 :

– Single + 01 enfant = 660 DH
– Double + 01 enfant = 890 DH
– Double + 02 enfants = 1100 DH
– Triple : 1210 DH

02 chambres communicantes :
– 02 adultes + 04 enfants ou 03 adultes + 02 enfants = 1500 DH
– 03 adultes + 03 enfants ou 04 adultes + 02 enfants = 1790 DH
Pour tout séjour de 04 nuits et plus : remise de 10%
Pour tout séjour de 07 nuits et plus : remise de 15%

Réservations & Informations : 05 22 47 20 02 – 05 22 20 96 15

 

Une réponse à toutes vos envies, en famille ou à deux, l’été comme l’hiver …
L’Aqua Mirage Club All Inclusive Marrakech s’étend sur 20 hectares de nature au pied des montagnes de l’Atlas. Le domaine possède son Aqua Parc géant pour les plus petits comme pour les férus de sensations fortes, une large palette d’animations, des espaces variés de restauration et des salles dédiées à l’organisation de réunions et séminaires.

Principales prestations

  • 550 chambres
  • 4 restaurants, 7 bars/lounges et 2 snacks
  • Centre de bien-être
  • 3 piscines extérieures dont 1 chauffée selon saison
  • Parc aquatique gratuit
  • 6 courts de tennis
  • Centre de conférence
  • Navette centre ville
  • Club pour enfants
  • Wifi
  • Réception ouverte 24 heures sur 24
  • Terrain de football

RAM – Nouveau vol : Casablanca –> Essaouira relié 03 fois par semaine

La nouvelle ligne aérienne Casablanca-Essaouira, mise en place dans le cadre d’une convention signée avec la région Marrakech-Safi, renforce ainsi le réseau domestique de la compagnie qui compte désormais 22 liaisons reliant les différentes villes du royaume, indique la RAM dans un communiqué.

Répondant aux attentes des opérateurs économiques et touristiques d’Essaouira, l’inauguration de cette ligne fait suite aux efforts conjoints de la compagnie, du ministère du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale ainsi que de l’ensemble des acteurs régionaux institutionnels et professionnels. Elle va permettre de contribuer au développement d’une destination riche d’un fort potentiel touristique grâce à ses atouts naturels, historiques et culturels, notamment sa médina classée depuis 2001 au patrimoine mondial de l’Unesco.

Grâce à cette ligne, souligne la même source, Essaouira sera reliée directement à la métropole casablancaise et elle sera surtout connectée aux 90 destinations internationales du réseau de Royal Air Maroc.

« L’ouverture de cette liaison s’inscrit dans la mission de Royal Air Maroc en tant qu’acteur majeur de la promotion et du développement touristique national. La compagnie renforce également son implication au service du développement territorial dans le cadre de la stratégie de régionalisation avancée du Royaume », souligne Abdelhamid Addou, Président directeur général de la RAM, cité par le communiqué.

Les vols seront opérés en ATR72 d’une capacité de 70 sièges. Le vol est proposé à des tarifs fixes : 400 DH l’aller simple en classe économique (aller-retour : 800 DH) ; et 800 DH l’aller simple en classe affaires (1.600 DH l’aller-retour). Les vols sont d’ores et déjà proposés à la vente sur le site www.royal airmaroc.com, dans les agences commerciales de la compagnie et sur le réseau des agences de voyages.

Les horaires des vols sont fixés au départ de Casablanca, les mardis à 22h50 (Arrivée à 00h10), les vendredis à 14h10 (Arrivée à 15h30) et les dimanches à 22h50 (Arrivée à 00h10) et au départ d’Essaouira, les lundis à 08h00 (Arrivée à 09h10), les mercredis à 08h00 (Arrivée à 09h10) et les vendredis à 16h10 (Arrivée à 17h20).

A travers une série de conventions passées avec différentes régions du royaume (Draa Tafilalet, Tanger- Tétouan- El Hoceima, Oriental, Laâyoune6 Sakia Elhamra, Dakhla- Oued Eddahab, Guelmim- Oued Noun, Marrakech-Safi), Royal Air Maroc contribue au renforcement de l’attractivité des régions ainsi qu’à leur désenclavement et leur développement touristique, indique le communiqué, ajoutant que le renforcement de ces partenariats a permis de développer de manière notoire le transport aérien intérieur. La compagnie nationale transporte près d’un million de passagers par an sur les vols domestiques.

Envie d’une escapade à Dakhla, nous vous proposons un séjour à Dakhla Attittude

Dakhla Attitude propose trois types d’hébergement et toutes sortes d’infrastructures (tel que le spa et le Cable Park), ainsi vous pouvez passer toute la journée à la plage en faisant du kitesurf ou du windsurf.  Dakhla Attitude offre aux clients la possibilité de louer le meilleur et plus récent équipement de kitesurf, windsurf, surf et SUP; des leçons de kitesurf pour tous les niveaux; et des excursions aux meilleurs spots de Dakhla.

Il n’y a pas que le kitesurf et le windsurf à Dakhla Attitude. l’hôtel plein d’autres activités.
Que vous soyez tentés par une sortie en 4×4 dans le désert sur la lagune, ou que vous préfériez lire un livre dans ce cadre de rêve, vous trouverez toujours une activité sympa à faire, loin du stress des grandes villes. Si vous préférez faire une activité sportive ou nautique, adressez-vous au centre sportif car toutes les autres activités sont gérées à la réception de l’hôtel.

  • Catamaran
  • Paddle
  • Surf
  • Pêche en mer
  • Kayak
  • Sinbad
  • Kitesurf

Mais aussi des excursions pour le plaisir des yeux et des papilles :

  • Imlili : Excursion de 02h en 4X4 pour la découverte du Sahara
  • Portorico : Une des plus belle plage du Royaume
  • Parc à Huitres : de savoureuses huîtres récoltées sur la lagune
  • Ile du Dragon : Excursion de 2h en bateau pour une ile désertique, seul les coquillages trouvent refuge
  • Source Thermale d’Asnaa

 

Vous souhaitez découvrir la plus belle des lagunes ?

Privilege Voyages vous propose son package de 03 nuitées inclus vol, transfert et hébergement en pension complète à partir de 4679 DH Réservations ici

Alhoceima <3

Alhoceima, ville dont le nom est issu du mot arabe pour la lavande est située sur la côte méditerranéenne entre l’embouchure des oueds Nekkour et Rhis. Elle est entourée de montagnes et d’espaces naturels d’une grande beauté.
Les paysages de la région sont son principal attrait. La réserve naturelle de Tafensa et le parc national d’Alhoceima à l’est sont les plus grandes réserves d’aigles pêcheurs et de faucons pèlerins de la région. La côte alterne plages de sable blanc et d’imposantes falaises avec des zones boisées idéales pour la pratique des randonnées.
Le tourisme de soleil et plage est la principale activité économique. Des plages comme Cala Iris, Quemado ou Asfiha sont très fréquentées tant par les touristes nationaux que par ceux provenant d’autres pays comme la France ou l’Espagne mais aussi ceux venant des pays du nord de l’Europe. Les resorts et installations, qui sont de plus en plus nombreux, font d’Alhoceima une destination de choix pour les touristes à la recherche de relax et d’eaux turquoises.
La gastronomie de la région s’impose surtout par la qualité du poisson amené directement du port de la ville. En été, le Festival Méditerranéen réunit musique et culture dans une ambiance animée et jeune.

La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc avait annoncé, son intention de lancer deux nouveaux vols directs vers Al Hoceima, au départ de Tanger et de Casablanca, qui viennent s’ajouter aux deux fréquences hebdomadaires desservant déjà cette ville au départ de Casablanca via Tétouan tous les vendredis et dimanches.

Ces deux lignes porteront à six le nombre total des fréquences hebdomadaires qui relieront désormais Al Hoceima à Casablanca, Tanger et Tétouan. Elles bénéficient de tarifs compétitifs, afin de les rendre accessibles au plus grand nombre, selon RAM qui avait précisé que pour un aller simple, les vols directs au départ de Casablanca sont proposés au prix de 400 dirhams, tandis que les vols directs au départ de Tanger sont proposés à 300 dirhams.

48h a Chefchaouen

Empreinte de sérénité, Chefchaouen, est un havre de paix dans un Maroc bouillonnant. Au détour d’une route sinueuse, l’ancienne forteresse se dévoile. Lovée au creux des montagnes du Rif, elle constitue un point de départ tout indiqué pour de courtes ou longues randonnées. Chefchaouen se distingue toutefois davantage par le charme de sa médina, dont l’éclat des ruelles blanches et bleues illumine la vallée de Laou.

Les méandres bleus de la médina

Impatients de s’imprégner de l’âme de Chefchaouen, nous traversons les quelques mètres nous séparant encore de l’entrée de la médina. Rapidement, les maisons mariant les styles andalou et maghrébin, toutes peintes d’un bleu éclatant, se succède

 dans les ruelles entremêlées. Afin de préserver l’apparence singulière de la ville, les façades des bâtiments sont ravalées à la chaux colorée régulièrement, au grand bonheur des visiteurs. Une attention particulière est accordée aux portes, véritables chefs-d’oeuvre ornés de poignées travaillées, de mosaïques et de clous décoratifs.

Place Outa el Hammam

Portés par les odeurs et les sons, nous aboutissons à la place Outa el Hammam. Épicentre de la médina, elle rassemble les restaurants, cafés et principales attractions de la ville. C’est à l’ombre de l’imposant sapin que les habitants de Chefchaouen s’assoient et discutent, le regard curieux posé sur les passants. À la mode d’ici, nous nous attablons à une terrasse pour siroter un thé à la menthe et prendre une bouchée. Les mots d’ordre: observation et relaxation. Entre les hordes de touristes défilent des hommes vêtus de djellabas et des femmes arborant le traditionnel chapeau de paille orné de pompons colorés. À l’extrémité sud de la place s’élève le minaret octogonal de la Grande Mosquée de Chefchaouen, dite El Masjid El Aadam, érigée au XVe siècle au coeur de la médina.

À l’assaut de la kasbah

Rassasiés, nous nous dirigeons vers la kasbah, adjacente à la Grande Mosquée. Dominant la grande place, la citadelle rappelle le rôle défensif qu’a autrefois joué la cité lors des invasions portugaises. Ses murs épais et dentelés dissimulent un jardin bien fourni, surnommé «le poumon de la ville», où il fait bon se réfugier en après-midi, alors que le mercure ne cesse de grimper. Une visite des lieux nous permet de découvrir les us et coutumes grâce aux expositions du Musée ethnographique de Chefchaouen. Avant de regagner le timide brouhaha de la grande place, nous profitons de la vue qu’offre la plus haute tour de la forteresse sur l’enchevêtrement des ruelles bleues de la médina. Musée ethnographique de Chefchaouen Kasbah Outa Hammam

 

Un repas des Mille et une nuits

Nous l’avions repéré depuis le matin. Le spacieux restaurant Aladin, aux façades peintes en bleu et surplombant la grande place, attire l’oeil. Ses salons, décorés de coussins aux couleurs vives et de lampes orientales, sont dignes d’un palais des Mille et une nuits. Nous nous engouffrons dans ce décor féérique pour rejoindre la terrasse. Située sur le toit, elle offre une vue imprenable sur les environs. Au menu: des spécialités bien marocaines, allant du tajine au couscous, le tout arrosé du traditionnel thé à la menthe. Pour couronner ce moment empreint de magie, le soleil se couche sur Chefchaouen, tandis que le chant du muezzin s’élève, appelant à la prière.


L’ambiance du souk

Avec toutes ces échoppes invitantes aux couleurs vives, difficile d’ignorer l’appel du magasinage plus longtemps. Nous nous dirigeons d’abord vers l’Ensemble Artisanal, une boutique chapeautée par le gouvernement où les prix affichés sont fixes. Nous errons entre les ateliers, où les artisans s’activent déjà sur les métiers à tisser, en prenant bien soin de noter toutes les informations pouvant s’avérer utiles lors d’une éventuelle négociation. Achetons sur place ou partons à l’assaut des boutiques, à la recherche de la création de poterie ou de la couverture tissée qui fera chavirer notre coeur. Bien que chaque petite rue de la médina accueille son lot de vendeurs, ceux-ci sont plutôt regroupés autour de la place Outa el Hammam et dans le quartier Souika.

 

Saveurs locales

Pendant ce temps, un petit marché s’est établi dans une ruelle étroite à l’est de la place Outa el Hammam. Au pied d’une fontaine, de vieilles dames étalent légumes et fruits fraîchement cueillis à même le sol. Vêtues du costume traditionnel constitué d’un épais tissu rayé rouge et blanc, elles proposent aux passants des figues de Barbarie, de la menthe et des tomates. Certains jours, on peut même y trouver le fameux fromage de chèvre de Chefchaouen. Nous en profitons pour goûter les produits de la région et, du coup, faire des provisions!

 

Source Ras el Ma

Non loin de là, nous empruntons l’avenue Hassan I pour accéder au quartier El Onsar, situé à l’est de la médina. Tout au bout de cette allée ascendante, nous débouchons sur la source Ras el Ma, qui émerge des montagnes et abreuve la rivière Fouara. En après-midi, cette oasis accueille natifs et touristes en quête d’un peu de fraîcheur. Depuis des lunes, elle sert également de lavoir aux habitants de Chefchaouen. Femmes et enfants y nettoient des tapis ou des couvertures alors que d’autres se prélassent sur des rochers. En période estivale, une atmosphère de fête s’empare des lieux. Des vendeurs ambulants diffusent des airs populaires et proposent aux visiteurs des boissons fraîches et des friandises. Nous apaisons notre soif en sirotant une limonade avant de passer le pont de pierre pour rejoindre les montagnes.

 

Chefchaouen vue du ciel

Nous foulons le sentier de terre grâce auquel nous atteindrons la mosquée abandonnée au terme d’une randonnée de 2 km. L’histoire nous apprend que la mosquée, autrefois construite par les Espagnols, fut abandonnée au début du XXe siècle. En elles-mêmes, les ruines ne présentent aucun intérêt pour les visiteurs, si ce n’est de satisfaire leur curiosité. Le site, quant à lui, a une position géographique des plus intéressantes. De là-haut, nous jouissons d’une vue imprenable sur cette région montagneuse et verdoyante. Décidément, l’effort en valait la peine, ne serait-ce que pour immortaliser la beauté de Chefchaouen dans un décor digne d’une carte postale.